Pierre Morpain, né vers 1686 à Blaye, près de Bordeaux (Gironde), décédé en 1749 à Rochefort (Charente Maritime).

Corsaire, officier de marine, capitaine du port de Louisbourg, dans l’île Royale (aujourd’hui île du Cap Breton, Nouvelle-Ecosse), de 1716 à 1745. Il connut son heure de gloire comme homme de guerre courageux en 1745 au moment de la bataille de Louisbourg, mais ne put empêcher la chute de la citadelle.

En 1706, le corsaire Pierre Morpain avait obtenu son premier commandement à Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti) avec pour mission de poursuivre les bateaux anglais dans la mer des Caraïbes. En 1707, il captura un bateau d’esclaves et un autre chargé de vivres, le long des côtes de la Nouvelle-Angleterre, et se dirigea vers Port-Royal (Acadie française) où il fut accueilli, vers le 15 août, en sauveur providentiel. Deux mois plus tôt, les troupes de la Nouvelle-Angleterre, sous les ordres du colonel John March, avaient en effet dévasté les récoltes et tué les animaux d’élevage…

Pierre Morpain s’illustra ensuite sur les mers de façon retentissante. En 1709, en une seule sortie de 10 jours, il coula quatre bateaux anglais et ramena neuf prises chargées de vivres à Port-Royal ! Il était devenu le « terrible Morepang » pour les Anglais…

Voir les détails dans l’article AQAF Corsaires sauveurs de l’Acadie.

Données biographiques :
Biographie complète (dictionnaire biographique du Canada).