Portrait d’une grande famille

 

L’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) vient de finaliser un carnet de voyage dans l’espace français de la province, en collaboration avec Jean-Pierre Bernier (Aurora, Ontario, Canada) et Jean-Marc Agator (Paris, France). Ce répertoire alphabétique de 71 villes et villages de l’Ontario rappelle brièvement, par ville ou village, quelques faits français de son histoire ou de sa culture, sur une page. Chaque page est agrémentée d’une photo et de sa légende, d’une boîte « Saviez-vous que » et d’une statistique récente sur la Francophonie locale.

 

Voir le carnet de voyage franco-ontarien.

Promouvoir la Francophonie ontarienne

C’est lors du Rendez-vous 2017 du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique que l’AFMO avait convenu de développer ce portrait de famille, avec ses deux collaborateurs passionnés de la Francophonie ontarienne. Le carnet de voyage, entièrement gratuit et en français, a vocation à être lu par les Francophones du monde entier. Certaines municipalités ontariennes pensent même l’utiliser comme un outil de promotion de l’histoire et de la culture de leur région à destination des touristes.

Drapeau franco-ontarien

Ce carnet de voyage est aussi un outil de promotion de la Francophonie de l’Ontario. Comme le dit Claude Bouffard, maire de Rivière-des-Français et président de l’AFMO : « En tant que municipalité, ça nous donne un outil pour véritablement démontrer aux autres communautés que la Francophonie se retrouve bel et bien dans la plupart des municipalités en Ontario. Il y a un besoin d’appuyer les municipalités qui veulent servir leurs citoyens dans la langue française » (Journal Le Nord, 23 novembre 2017). L’AFMO espère ainsi que le carnet de voyage incitera les municipalités de l’Ontario qui n’offrent pas encore de services en français à leurs propres citoyens à franchir le pas.

Jour des Franco-Ontariens

L’enjeu est considérable et le combat en faveur des droits des Franco-Ontariens permanent. Les 600 000 habitants de l’Ontario qui parlent le Français à la maison, soit 4,5% de la population, constituent la plus grande communauté francophone en dehors du Québec. En 1989, l’Ontario adoptait sa loi sur les services en français. La même année, Paul Demers et François Dubé composaient la chanson Notre place, qui symbolise le rassemblement de la communauté franco-ontarienne. Depuis cette date, l’Ontario a officialisé le drapeau franco-ontarien comme emblème de la Francophonie ontarienne (2001) et le 25 septembre comme la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes (2010). En mars 2017, la chanson Notre place était reconnue par l’Assemblée législative de l’Ontario comme l’hymne officiel des Franco-Ontariens…

Et si le carnet de voyage dans l’espace français de l’Ontario pouvait aider les villes et villages de l’Ontario à prendre conscience de la richesse de leur patrimoine francophone ?

Meilleurs voeux à toutes et tous pour 2018…

Jean-Marc Agator

Mots-clés

 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Commenter