Terrence Simeon_31 copyLa Louisiane est bien sûr connue dans le monde entier pour être le berceau du jazz mais on oublie souvent qu’elle héberge une large palette de styles musicaux comme le gospel, la country, le blues, le hip hop, le rockabilly, le rock and roll, les musiques cajun et zydéco…De Louis Armstrong et Sidney Bechet à Pete Fountain et Trombone Shorty, des pianistes Jelly Roll Morton et Professeur Longhair à Allen Toussaint et Dr John, de Zachary Richard et Clifton Chénier à Beausoleil et Rocking’ Dopsie, des Neville Brothers au frères Marsalis et Harry Connick Jr, la Louisiane a  toujours été riche  de talents musicaux dont l’influence a dépassé les frontières de l’état pour conquérir le monde.

Ci- joint un lien en Anglais qui rend bien compte de cette diversité:Welcome to Louisiana Soundtrack | Louisiana Travel

Mais intéressons nous de plus près aux musiques peut être les moins médiatisées de la Louisiane mais qui n’en demeurent pas moins toujours vivantes et en constante évolution: les musiques Cajun, Créole et Zydeco.

Les premiers habitants de la La Louisiane au 17 ie siècle chantaient déjà les vieilles chansons de France. Au 19ie siècle, le violon était l’instrument roi. Avec des influences Irlandaises et Texanes, le répertoire se composait de valses, de polkas, de mazurkas, de quadrilles mais aussi de chansons d’origine créole antillaise, sans oublier la musique des blancs et des noirs de Louisiane. Toutes ces communautés se côtoyaient et les échanges furent constants.Dans la seconde moitié du 19ie siècle, l’arrivée du mélodéon( petit accordéon diatonique d’origine allemande) transforma le son et les rythmes qui étaient marqués par le triangle ( ‘tit fer) ou le frottoir( planche à laver).Plus tard,  les Espagnols apportèrent la guitare qui compléta l’orchestre.( La Louisiane fut sous domination Espagnole de 1769 à 1800 avant d’être vendue aux Américains par Bonaparte en 1803); Depuis,  cette musique des Cajuns de Louisiane a bénéficié de nombreuses influences: celle des créoles noirs, de la country western music, du blues, du jazz de la Nouvelle Orléans…Avec les modes,  les musiciens intégrent d’autres instruments comme la guitare électrique,la batterie, l’harmonica, le banjo, la steel guitar et plus récemment le saxophone et les claviers. Dans les années 50/60 se développe la musique zydéco pratiquée par les noirs( avec les caractéristiques du rythm’n’ blues)et inspirée de la musique que  les créoles noirs jouaient déjà sous le nom de musique zarico ou musique LaLa , allusion à la célèbre chanson « Les haricots sont pas salés « .C’est le chanteur Clifton Chénier qui utilisait un accordéon chromatique à touches piano qui est considéré comme le principal créateur de ce style. Actuellement, toutes les tendances musicales ont droit de cité. Les salles de bal peuvent aussi bien accueillir des groupes traditionnels que des formations au son rock ou blues ou Zydéco. Sachant rester  dans la tradition, les Cajuns de Louisiane ont aussi été capables de faire évoluer leur musique entre tradition et modernisme. Cette musique est vivante et créatrice; C’est une musique de la vie qui chante le quotidien avec ses joies et ses peines. Parfois mélancolique, cette musique dont la fonction principale est la danse( on danse « collé collé « en Louisiane), veut exprimer la joie que les Cajuns ont de se retrouver entre amis pour « Laisser le bon temps rouler   » . Qu’ils se disent Cadiens, Créoles ou Français, les habitants Francophones de la Louisiane sont farouchement attachés à leurs racines et la musique demeure l’un des principal véhicule de leur culture.

Pour terminer, je voudrais citer Barry Ancelet dans « The makers of Cajun music » qui ,à mon avis, donne la meilleure définition de cette musique:

« Depuis le début du20 ie siècle, la musique des Cajuns, Créoles, Français de Louisiane a mâchonné le blues et le bluegrass, la country et le rock, le swing et le jazz, le charleston et le twist, avalant le bon et recrachant le reste. Elle suit rarement les normes et continue à être ce que des musiciens indisciplinés jouent en fin de semaine. C’est pour ça que les cajuns disent que leur musique est une musique mêlée »

un lien sur les musiques créoles:

▶ Zydeco: Creole Music and Culture in Rural Louisiana – YouTube

le lien de mon groupe de Bordeaux , Les Maringouins, qui s’inscrit plutôt dans la modernité en revisitant tous les styles de ces musiques.

Les maringouins


Daniel Marchais

 

Mots-clés

 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Commenter