C’est le lundi 25 août que l’heure de la rentrée scolaire a sonné pour  les   élèves du Collège Français de Montréal. Cet établissement privé compte quelques 2500 élèves répartis dans trois  unités d’enseignement primaire et secondaire *

C’est en faisant un parcours lié à l’architecture du Plateau Mont Royal que j’ai découvert l’établissement montréalais d’inspiration Art Déco. Dans ce quartier bien connu de Montréal construit tout au long du XXème siècle, les immeubles ont connu des destinées diverses telle la  bibliothèque du Mile End construite dans une ancienne église. Les murs du Collège Français  de la rue Fairmont ont gardé les traces de la destination originelle de l’immeuble qui fut celui d’une synagogue. Des caractère hébraïques décorent toujours le fronton de l’école ce qui n’en fait pas pour autant un établissement confessionnel bien au contraire. « Privé mais laïque » explique son directeur franco-canadien Jean-Louis Portal. Son collège  accueille un peu plus de 700 élèves d’origine très diverses avec une cinquantaine de nationalités différentes à l’origine. On y trouve aussi quelques jeunes Français.

eleve college français

Les photos  des jeunes diplômés  portant la toge à la mode anglo-saxonne qui ornent le couloir d’entrée de l’école montrent en effet des visages issus de la diversité. Le Canada est un pays qui accueille depuis un siècle bon nombre d’immigrés ce qui crée un grand brassage interculturel et favorise la tolérance. » Notre collège est à dimension humaine » souligne le directeur qui insiste sur le suivi quotidien dont bénéficient les élèves. Le programme est prioritairement axé sur les sciences humaines, les arts et la littérature  et l’établissement offre des installations sportives une salle multimédia, une bibliothèque informatisée et de laboratoires d’informatique.  Les cours, dispensés par une cinquantaine d’enseignants ont lieu entre 9h et 15h30.

Les activités para-scolaires, mêlent le culturel au sport  et de courts voyages d’études aux Etats-Unis sont proposés chaque année. Ici, on porte l’uniforme et il en coûte environ 4000 dollars par enfant pour chaque année d’étude.

 

* correspondant au 1er cycle du secondaire en France auquel s’ajoute le niveau de la classe de Seconde française.

Claude Ader-Martin

 

Mots-clés

 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Commenter