Un demi-siècle après la création en 1707 de Fort-Ponchartain qui deviendra la ville de Detroit par le gascon Antoine Laumet qui s’était anobli en chemin sous le nom du sieur de Lamothe de Cadillac, c’est à un autre homme venu du sud-Ouest de la France que revient l’honneur de fonder une nouvelle ville en Louisiane.

Le jeune Pierre Laclède natif de Bedous arrive en 1755 à La Nouvelle Orléans. Nous sommes en plein dans la tourmente de relations fort tendues entre la France et l’Angleterre qui se font la guerre jusque sur les côtes de la Nouvelle-France. Epoque troublée que le jeune Béarnais choisit sans doute de mettre à son profit pour faire des affaires. Il y arrive si bien qu’il obtient rapidement du gouverneur de la Louisiane, le monopole du commerce des fourrures sur le fleuve Mississippi qu’il partagera avec son associé Saint Maxent. Quelques années  plus tard, sa signature s’est enrichie du patronyme Liguest, probablement un surnom. Voilà Pierre Laclède Liguest devenu commerçant prospère qui mène sa vie sentimentale avec autant de fougue que ses affaires commerciales. Moins de dix ans après son arrivée, il fonde  en 1764 avec le fils de sa compagne, le site de Saint-Louis du Missouri au confluent des fleuves Mississippi et Missouri, position stratégique à une époque où tous les échanges se font par voie fluviale..

st-louis-city-hall-laclede-statue-001

La petite bourgade de cabanes en bois rond est devenu une prospère cité de 350.000 habitants au cœur d’une métropole qui en compte deux millions. Un quartier entier porte le nom de Pierre Laclède et sa statue trône fièrement devant l’hôtel de ville. Pour lui faire honneur, les habitants de Saint-Louis  ont ajouté une particule à son nom, histoire sans doute de souligner la valeur du fondateur de leur ville. Bon sang ne saurait mentir !

Le deux cent cinquantième anniversaire de la fondation de la ville fera l’objet les 4 et 5 août prochain d’une commémoration à Bedous sous forme d’une Pastorale organisée par l’association des Amis de Pierre Laclède. Des représentants du Musée Historique de Saint Louis et de la French Heritage Society seront présents pour la fête. L’ensemble musical  Kingsbury de Saint-Louis se produira pour l’occasion sous la houlette de sa directrice pyrénéenne Maryse Carlin. La presse américaine en parle !

soirées Laclède Bedous

Tous les amoureux de la Louisiane (et les autres) peuvent faire leurs réservations auprès de l’Office de Tourisme au : 05 59 34 57 57 ou sur le site de l’association : http://www.pastoralepierrelaclede.fr/l-association-era-associacion/

 

 

 

Mots-clés

 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Commenter