C’est sous le titre : New Orléans Poems in creole and french que le professeur Norman R. Shapiro de l’unversite de Wesleyan a traduit l’oeuvre de Jules Choppin  parue initialement en français et en créole.Cette oeuvre montre la singularité de la littérature louisianaise du XIXème siècle, c’est à dire les interférences culturelles et historiques existant entre la Louisiane et la France, la Louisiane et l’Amérique du nord et la Louisiane et l’Europe entière.

poemes

La vie et l’oeuvre de Choppin soulignent la diversité culturelle de la Louisiane qui est à la fois une ancienne colonie française, un havre pour les réfugiés haïtiens après la révolution de 1804 et le cadre d’un grand changement de la société américaine après la Guerre de Sécession.
Fils de parents nés en France, Jules Choppin (1830-1914) est né en Louisiane, il est donc le premier créole de sa famille. Il a grandi dans une plantation de canne à sucre avant de faire ses études à Georgetown en 1850. Après la guerre de Sécession, il est devenu membre de la faculté de Tulasne où il a enseigné la langue et la littérature françaises et étudié la linguistique créole.

L’arière petit-fils de Choppin- Gil Choppin de Houston Texas- a contribué à la production de ce recueil en donnant plusieurs exemplaires de poésies et de nombreuses informations biographiques sur son arrière-grand-père au professeur Shapiro. Ce dernier est professeur de langue et de littérature romane à l’Université de Wesleyan et conseiller d’écriture et de théâtre d’Adams House à l’Université d’Harvard où il a fait son doctorat. Son corpus de traductions comprend plusieurs siècles de poésie, de théâtre et de romans. Il a été nommé Officier de l’ordre des Arts et des Lettres de la République française.

L’ouvrage traduit par le professeur Shapiro explore maints thèmes à travers plusieurs genres, y compris la fable et le sonnet. La poésie de Choppin écrite en créole et en français nous plonge dans le bayou louisianais où la nature joue un rôle quasi religieux.La mythologie classique se retrouve également dans les vers du poéte via des références aus Dieux et Déesses de l’Antiquité. Les vers de Choppin reflètent aussi l’esprit louisianais où le christianisme aux particularismes culturels et lingusitiques-parfois comiques- des Français et des Créoles, l’histoire et l’actualité, le passé et le présent.

En dévoilant une partie de l’histoire transatlantique au public anglophone américain, cette traduction de Norman Shapiro constitue un partage franco-américain unique en son genre.

 

Chase Carpenter Assistant de recherches

Cambridge. Massachussetts. USA

Mots-clés

 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Commenter