Girard College à Philadelphie

C’est l’histoire d’une réussite, celle du bordelais Etienne Girard né au milieu du 18ème siècle dans le quartier des Chartrons. Dernier rejeton d’une famille de dix enfants dont le père est capitaine de marine, il perd sa mère à l’âge de 12 ans. Deux ans plus tard, il prend la mer à son tour ce qui lui vaut d’obtenir le grade de lieutenant de marine à l’âge de 22 ans. Bordeaux étant à cette époque le plus grand port de commerce français, le jeune Etienne décide de se lancer dans les affaires, achetant des produits  à crédit qu’il exporte vers Saint Domingue. Mais la faillite l’oblige à cesser ses activités. Condamné en France pour dettes, il tourne le dos à son pays et entreprend  des affaires plus florissantes entre New-York et Saint -Domingue puis s’installe à Philadelphie alors que les 13 colonies américaines rebelles souffrent du blocus organisé par les Britanniques. Il  y ouvre une épicerie et un débit de vin près du port. Devenu citoyen américain à l’âge de 28 ans, il s’associe à son frère pour construire un bateau et se lance dans la contrebande favorisée par le climat politique instable qui règne alors en Amérique du nord. Les profits qu’il en tire sont si extraordinaires qu’il devient le premier millionnaire américain en 1807. Dès lors, l’aventurier se transforme en homme d’affaires : lors de l’effondrement des actions de la  » Bank of the United States » en 1811, il rachète 90% des actions de la banque et devient pendant la guerre contre l’Angleterre, le principal bailleur de fonds du gouvernement des Etats-Unis.   Heureux en affaires mais malheureux en famille, Stephen Girard finance de nombreuses actions caritatives et laissera à sa mort la plus grande partie de sa fortune à des oeuvres philanthropiques ainsi qu’à la ville de Philadelphie qui l’avait accueilli aux heures noires de sa jeunesse. Au soir de sa vie, il avait souhaité qu’une école accueillant les « orphelins pauvres, mâles et de race blanche » soit construite . Son voeu a été exaucé -en partie- puisque, par décision de justice,  le « Girard College » de Philadelphie est ouvert aux étudiants sans distinction de sexe ni d’appartenance ethnique.

Stephen (Etienne) Girard est au nombre des Illustres de Bordeaux tout au  long des siècles, exposition qui se tient du 3 au 18 décembre à l’Espace Mably, 3 rue Mably à Bordeaux.

Mots-clés

 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Commenter